D’après Bloomberg, Facebook, géant des médias sociaux, chercherait à exploiter une cryptomonnaie pour ses transferts de fonds. Les sources sont anonymes. Cependant, Bloomberg a annoncé que la société sera présente en premier lieu sur le marché Indien. L’objectif étant de permettre aux utilisateurs de transférer de l’argent via une cryptomonnaie indexée sur WhatsApp.

WhatsApp, Pourquoi?

WhatsApp est une application de messagerie rachetée par Facebook en 2014. L’application est présentée partout dans le monde. Mais plus particulièrement en Inde. Avec plus de 200 millions d’utilisateurs actifs par mois, dans cet État, il n’est donc pas surprenant de prioriser sa stratégie sur le marché indien.

Mais ce n’est pas tout, puisque l’Inde est également l’un des premiers marchés concernant les envois de fonds. Les migrants auraient renvoyé près de 70 milliards de dollars dans leur pays d’origine en 2017, selon le dernier rapport annuel de la Banque mondiale.

L’information concernant le développement d’une cryptomonnaie de la part de Facebook n’est pas une nouveauté. Nous avions déjà évoqué cela dans un précédent article. Le géant des réseaux sociaux recherchent des professionnels du BigData, du génie logiciel et du marketing pour son équipe Blockchain depuis mai.

WhatsApp logo

David Marcus, anciennement vice-président du service des applications Messenger est désormais à la tête de cette fameuse équipe Blockchain. Evan Cheng, nommé en juin comme ingénieur senior, sera également présent comme directeur de l’ingénierie Blockchain.

Anthony Pompliano, analyste crypto et fondateur de Morgan Creek Digital Assets s’est exprimé au sujet de l’activité de Facebook :

Si Facebook lance la stablecoin qu’il développait, il deviendrait rapidement le produit le plus utilisé dans le domaine des cryptos.”

Par ailleurs, d’autres application de messagerie instantanée ont suivi le pas. Kakao, LINE et Telegram ont déjà présenté leur intention de passer à la Blockchain.

Si cet article vous a plu, nous vous proposons d’en consulter un autre ici.